Aller au contenu principal

Lycée professionnel agricole public La Martellière

Actualités

Action de Solidarité Internationale - Dispositif Eurêka - Région Rhône-Alpes

Projet de Solidarité internationale avec le Maroc

                                                                                                                                                                                   

Dans le cadre du dispositif Euréka « Solidarité internationale », 5 apprentis du CAP Petite Enfance et 11 lycéens de seconde et première BAC Pro  SAPAT sont partis  mi-avril 2014 à la rencontre d’une centaine d’enfants marocains entre 2 et 14 ans et de toute une communauté éducative dans l’un des 5 villages SOS du Maroc, à Agadir.

SOS village d’enfants est une ONG qui permet à bon nombre d’enfants  en situation de maltraitance ou d’abandon  de bénéficier d’un cadre sécurisant et aimant pour qu’ils puissent grandir, s’épanouir jusqu’à acquérir l’autonomie nécessaire pour voler de leurs propres ailes avec un métier et un toit pour vivre. Ce sont essentiellement des femmes (assistantes familiales ou mères SOS) qui les accompagnent dans leur vie quotidienne et leurs apprentissages. Elles accueillent, seules dans leur maison 8 à 9 enfants. Le village est constitué d’une quinzaine de maisons.

 

 

 

En complète immersion, les 16 jeunes ont pu confronter leurs pratiques professionnelles, à la fois dans la prise en charge affective de ces enfants mais aussi dans les soins, l’hygiène, la préparation des repas.

Enfin  et surtout, les élèves et apprentis ont pu mener un projet d’animation (projet validé également dans le cadre du BAPAAT, Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien) qui s’est construit tout au long du séjour. Ce projet s’est concrétisé lors de la Journée Nationale des orphelins qui s’est déroulée dans l’enceinte même du village SOS d’Agadir par la création, au travers du support du théâtre, de deux scénettes dont l’une à partir d’un conte marocain, impliquant à la fois une vingtaine d’enfants du village mais aussi les éducateurs et animateurs de ce village.

 

 

Ce projet socioéducatif leur a permis de chercher et de mobiliser les ressources internes au village (ressources humaines, matérielles et équipements) et aussi  respecter les contraintes de mise en œuvre mais aussi le mode de fonctionnement du village, le respect de la culture marocaine et des rôles de chacun.

 

 

 

 

Cette action de solidarité a permis la promotion auprès de ces jeunes des valeurs de tolérance et de solidarité mais aussi le développement de leur capacité critique et leur responsabilité sociale et professionnelle.

 

 

 

 

E.RODARY

Formatrice en  économie sociale et familiale dans le CAP Petite Enfance.